Inscrivez-vous à la newsletter Sisley et profitez de nos offres privilèges et de nos conseils beauté.

En indiquant votre adresse e-mail ci-dessus, vous acceptez de recevoir la newsletter SISLEY.
+ d'infos sur vos données personnelles

Restauration du patrimoine

Rénovation de la fresque du dôme de Notre-Dame de l’Assomption

Rénovation de la fresque du dôme de Notre-Dame de l’Assomption

Elevée au 17ème siècle selon les plans de l’architecte Charles Errard (1606-1689) alors directeur de l’Académie de France à Rome, cette église est située au cœur du 1er Arrondissement de Paris. A partir du 19ème siècle, elle a été mise à la disposition des polonais réfugiés dans la capitale par l’archevêque de Paris. Elle est aujourd’hui le principal foyer religieux de cette communauté et le siège de la Mission polonaise en France.

Depuis de longues années, la Mission polonaise plaidait auprès des pouvoirs publics pour qu’une rénovation d’ampleur soit engagée dans l’Eglise. Le chantier est finalement lancé en 2011 avec le soutien de la Fondation Sisley-d’Ornano, de la DRAC Ile-de-France et de la Fondation du Patrimoine. Ce chantier a fait l’objet d’une convention approuvé par le Conseil de Paris le 17 novembre 2010. Pendant près de 2 ans, l’Eglise a été occupée par un large échafaudage intérieur, de 34 mètres de haut. Particulièrement impressionnant, mais caché des visiteurs et fidèles de l'église par de grandes bâches blanches, il a permis à l’équipe internationale de restaurateurs de travailleur sans gêner la vie des paroissiens. Au coeur de leur attention : la restauration de la coupole, dont le décor original de Charles de la Fosse avait déjà subi de nombreuses interventions de restaurations (sous le second Empire, en 1933 et en 1971). Fait assez rare, le coût des travaux a été sensiblement inférieur aux estimations initiales. Le reliquat a pu être utilisé en 2014 pour restaurer la partie intérieure et extérieure de la porte d’entrée de l’Eglise ainsi que l’éclairage de la coupole. Cette rénovation, permise par un partenariat public-privé innovant, est désormais cité en exemple. Elle a servi d’inspiration au Plan Eglise 2014-2020 de la Ville de Paris.

Soutenir cette cause