Inscrivez-vous à la newsletter Sisley et profitez de nos offres privilèges et de nos conseils beauté.

En indiquant votre adresse e-mail ci-dessus, vous acceptez de recevoir la newsletter SISLEY.
+ d'infos sur vos données personnelles

Recherche : Prix international Sisley-Jérôme Lejeune

Fondation Jérôme Lejeune

Fondation Jérôme Lejeune

La Fondation Jérôme Lejeune agit pour les personnes atteintes de maladie génétique de l’intelligence. La Fondation Sisley-d’Ornano décerne un prix afin d’encourager la recherche pour un traitement thérapeutique.

Jérôme Lejeune, médecin et généticien français connu pour avoir trouvé la cause de la trisomie 21 à l’âge de 33 ans, a consacré le reste de sa vie à rechercher un traitement pour les malades.

La Fondation Jérôme Lejeune poursuit cette lignée, en étant le premier financeur en France de la recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence.

Avec le soutien de la Fondation Sisley-d’Ornano a été lancé le prix Sisley-Jérôme Lejeune en 2010, afin d’encourager la recherche scientifique à visée thérapeutique. Concrètement, il s’agit de récompenser un chercheur dont les travaux font progresser les traitements de mise en échec d’une maladie génétique. L’objectif est également de donner une plus grande visibilité à la recherche de traitements auprès des familles concernées et du grand public, pour informer des progrès de la recherche et pour générer de nouvelles ressources scientifiques.

A ce jour, cinq chercheurs sélectionnés par un jury scientifique international de haut niveau ont été récompensés pour leurs travaux : en 2010, le prix a été remis à la généticienne espagnole Mara Djerssen pour avoir mené des essais cliniques sur une molécule permettant d’améliorer les capacités intellectuelles et la durée de vie des malades. L’année suivante le neurologue William Mobley a été distingué pour avoir identifié les anomalies de neuromédiateurs observés dans la trisomie 21.

En 2012 ce sont les travaux du généticien Roger Reeves , portant sur les gênes surreprésentés dans la Trisomie 21, qui ont été choisis par le jury.
En 2013, exceptionnellement deux professeurs ont été récompensés : Lynn Nadel, qui a développé un protocole spécifique de test et d’évaluation des mécanismes de la Trisomie 21, et Yann Hérault, pour ses travaux sur le rôle de chacun des 350 gênes du chromosome 21 dans les altérations intellectuelles et physiques de la Trisomie.

Soutenir cette cause