Inscrivez-vous à la newsletter Sisley et profitez de nos offres privilèges et de nos conseils beauté.

En indiquant votre adresse e-mail ci-dessus, vous acceptez de recevoir la newsletter SISLEY.
+ d'infos sur vos données personnelles

Retour

Le contour des yeux

En quoi la peau du contour des yeux est-elle différente
et pourquoi demande-t-elle des soins spécifiques ?

Il suffit de la toucher pour s’en rendre compte : la peau du contour des yeux est extrêmement fine. Elle est environ 4 fois moins épaisse que sur le reste du visage, ce qui la rend plus vulnérable. Le derme y est très fin et appauvri en fibres de collagène et d’élastine, éléments indispensables au soutien et à l’élasticité de la peau.

UNE ZONE EN PERPETUEL MOUVEMENT

D'autre part, cette zone est en perpétuel mouvement : la peau du contour de l'œil est constamment sollicitée par 22 muscles dont 14 spécifiquement dédiés au clignement. Ces mouvements, estimés à 10 000 par jour, sont indispensables à l’équilibre de la surface cornéenne mais peuvent, à long terme, être à l’origine de l’apparition de signes visibles de l’âge, en particulier de rides et de ridules.

De plus, le film hydrolipidique (film protecteur naturel de la peau) y est moins abondant que sur le reste du visage. En effet, les glandes sébacées et sudoripares qui le sécrètent sont moins nombreuses autour de l’œil.

Enfin, les microcirculations sanguine et lymphatique y sont souvent ralenties, ce qui peut entrainer des cernes ou des poches.

Toutes ces spécificités font du contour de l’œil la première zone du visage à être marquée par le temps.

Il est donc important de la traiter chaque jour avec des soins adaptés.

Préservez également vos yeux pendant le démaquillage.
Un soin démaquillant adapté, comme le Démaquillant Doux pour les yeux et les lèvres,
permet d’éliminer rapidement et complètement le maquillage.
Sa formule est soumise à des contrôles dermatologiques et ophtalmologiques.

Produits associés

A voir aussi...

Laisser un commentaire

Vous devez être membre pour laisser un commentaire.

Connexion